L'initiation

Quelle que soit leur conception de la maçonnerie, les francs-maçons et francs-maçonnes restent cependant fidèles aux traditions et aux enseignements que leur ont légués leurs prédécesseurs.

En Franc-Maçonnerie, le rite et le symbole sont la base et les outils de sa méthode.

L'initiation ne doit pas être assimilée à un acte mystique et occultiste au terme duquel le Franc-Maçon ou la Franc-Maçonne, illuminé(e) par un principe surnaturel, recevrait la communication de secrets cachés. L'initiation maçonnique amorce le processus d'une prise de conscience des potentialités individuelles et favorise l'épanouissement de la personnalité. La lente évolution ainsi enclenchée se fonde sur une dynamique où travail personnel et travail collectif s'imposent comme nécessaires corollaires.

Cette connaissance de soi ne provient pas seulement de l'introspection ou de la méditation personnelle. Elle est le résultat de l'action de la communauté d'individus, de la confrérie qu'est le résultat de l'action de la communauté d'individus, de la confrérie qu'est la loge. Cette évolution personnelle, nécessaire et souhaitable, n'est pas une fin en soi.

En prenant conscience du poids des déterminismes qui ont pesé sur sa pensée, le Franc-Maçon ou la Franc-Maçonne se met en mesure de juger plus objectivement des situations et de mener ainsi une action sociale plus efficace. Le travail intérieur débouche ainsi sur l'obligation pour le Franc-Maçon ou la Franc-Maçonne d'être davantage responsable dans le monde profane.