LA GRANDE LOGE MIXTE UNIVERSELLE

LA GRANDE LOGE MIXTE UNIVERSELLE, partie intégrante de la Franc-Maçonnerie libérale et non dogmatique, n’est porteuse d’aucune doctrine. Elle initie des hommes et des femmes libres et qui le demeurent. Le Franc-Maçon, libre de ses croyances personnelles, ou de son refus de toute croyance, peut s’y exprimer en toute indépendance, il ne lui sera dicté ni mode de pensée, ni forme de comportement dans sa vie profane.

LA GRANDE LOGE MIXTE UNIVERSELLE, pour garantir la liberté de chacun dans son travail et ses recherches, s’est dotée, d’un fonctionnement basé sur la séparation des pouvoirs, dans un strict équilibre entre eux : le Convent, assemblée générale des Loges, décide ; le Conseil de l’Ordre, élu par le Convent, exécute ; la Justice maçonnique, dont les membres sont également élus, règle les conflits en toute indépendance.

Afin de garantir plus encore un fonctionnement démocratique de l’Obédience, la hiérarchie n’existe pas. Les mandats électifs sont limités dans le temps, et limités dans le nombre possible de leurs renouvellements.Si celui ou celle qui décide d’adhérer à la GRANDE LOGE MIXTE UNIVERSELLE est en recherche de vérité, c’est sa vérité qu’il trouvera, se servant pour cela des méthodes de travail mises à sa disposition : analyse et participation à l’évolution du monde, confrontation des expériences, recherches personnelles ou participatives en ateliers.

Le but de ce travail est inscrit dans l’article premier de sa constitution :

« LA GRANDE LOGE MIXTE UNIVERSELLE est une institution humaniste, philosophique et progressive. Elle a pour but la recherche de la vérité, l’étude de la morale, et la pratique de la solidarité. ELLE TRAVAILLE A L’AMELIORATION MATERIELLE ET MORALE, AU PERFECTIONNEMENT INTELLECTUEL ET SOCIAL DE L’HUMANITE.

Elle s’engage à diffuser l’idéal laïque, expression des principes de raison, de tolérance et de fraternité.

Elle a pour principe la tolérance mutuelle, le respect des autres et de soi-même, la liberté absolue de conscience. Considérant les conceptions métaphysiques comme étant du domaine exclusif de l’appréciation individuelle de ses membres, elle se refuse à toute affirmation dogmatique.

Elle a pour devise : « LIBERTE, EGALITE, FRATERNITE. »